Les Souvenirs lumières

Art public

 
 
 
 
 
 
 

Les Souvenirs lumières
2004
murale translucide
acrylique transparent, acier inoxydable, emballages de bonbon
2 sections de 500 x 5 cm chacune, hauteur variant entre 70 et 160 cm
Centre de formation professionnelle en alimentation et tourisme de Charlesbourg, Québec (Québec, Canada)
documentation : – photo©Diane Landry

 Tout le long de la large baie vitrée du hall d'entrée principal, des volets de 7,6 cm de large obstruent notre vue directe sur la grande cuisine. Les volets sont des plaques en acrylique transparent dans lesquelles sont insérés des papiers d'emballage pour bonbons. Ces persiennes sont partiellement translucides et, lorsqu’on les observe à la verticale, les éléments inclus se superposent. [Un peu difficile à comprendre. Transparent ou translucide? Verticale : de face?] Placés à 45 degrés, les volets suivrent le rythme des meneaux proposé par l'architecte.

            Depuis les « petites madeleines » de Proust, nous savons que le goût est un déclencheur de souvenirs. Comme si le plaisir goûté s'inscrivait dans notre cerveau au fur et à mesure que des douceurs se dissolvaient dans la bouche. Avec des papiers d'emballage multicolores pour bonbons, je tente de créer un effet de rayonnement dont les diverses tangentes peuvent également évoquer, de manière schématique, le dessin géographique du lieu historique du Trait-Carré de Charlesbourg. Les multiples emballages semblent léviter et se projeter de chaque côté de manière passablement symétrique. Le choix des coloris nous conduit dans une succession de couleurs correspondant au prisme lumineux. Ainsi, nous passons du bleu au vert, puis délicatement viennent le jaune, l'orangé, le rouge et, pour terminer, un roussissement. Cet effet chromatique se marie à l'importante rosace de « terrazzo » qui occupe le plancher. L'échelle du pointillisme qui en résulte est contrastée, mais la référence demeure.